Ecritures

 

Accueil
Citations
Ecritures

 

 

 

Quelque part en 2005 :
Le rouge et le noir, étude comparée des personnages de Batman et Daredevil.

 

06/02/05 :
Une réflexion sur la vie, les rêves et la série Cowboy Bebop, écrite un soir de l'été 2004 dans un mail à un pote.

 

20/12/04 :
Récit du voyage au Vietnam.

 

Ajouts du 23/10/04 :
Sombre dessin, un essai sur la pulsion créatrice :

J’ai tracé des traits noirs sur une feuille de papier
Recouvert les esquisses par un contour encré
Projeté les images qui tournaient dans ma tête
Pour qu’à partir du songe, réalité soit faite 

Mon pinceau se répand en larges couches noires
Jouant avec les ombres, j’enténèbre l’ivoire
Du support en bristol par un voile de nuit
Qui entache sa blancheur, l’entoure puis la détruit 

Elle avait espéré pouvoir se préserver
Inconsciente du sort lui étant réservé
Le crayon et la gomme lui donnaient un sursis
Puis le feutre, la plume, le pinceau ont surgi 

L’exécution ne souffre aucune hésitation
Pour pouvoir donner vie à une inspiration
J’ai tué cette pureté par mes traits assassins
Et par mille et une touches, accompli mon dessein 

Quelle est la vanité qui m’a poussé au crime ?
N’aurais-je pas du laisser mes rêves dans l’abîme ?
Au lieu de les coucher sur cette vierge sublime
Que j’ai du déflorer pour une mise en abyme ? 

La peur, le doute, l’angoisse, des fantômes familiers
Je les retrouve devant la feuille de papier
Ma victime innocente doit sa disparition
A un irrépressible désir de création.


Quelque chose de plus léger : L'oubli dans le houblon

Allons donc amène-toi ! Compagnon d’infortune !
Ne reste pas chez toi, sors donc claquer ta thune !
Errons dans les tavernes, les pubs et les bistrots !
Et foin de balivernes, on ne boit jamais trop ! 

Qui te cause du chagrin ? Une brune, une blonde?
Buvons jusqu’au matin, que la bière nous inonde !
Nous allons écluser des blanches ou des rousses
Des mousses pour oublier de charmantes frimousses 

Ne te défile pas, n’y va pas à demi !
Il faut être sérieux, pour défaire l’ennemi !
Dilue ton amertume dans celle de ton breuvage

Que ton esprit s’embrume et efface son image
Demain, ta frénésie semblera inutile
Car brève est l’amnésie des beuveries futiles.

 

Accueil | Citations | Ecritures

 

La dernière mise à jour de cette page date du 07/02/06